Du coup, on ne se stresse pas parce qu’on a pas perdu de poids. On ne lâche pas tout parce qu’on a craqué pour la soirée pizza avec les copains. A la place, on accepte que sur tout long trajet, il y a des petits défauts, des petites erreurs. Et ensuite, on reprend les bonnes habitudes, parce qu’on sait qu’on est en train d’essayer de changer de vie 🙂

1 – L’étude qui a conclu par cette affirmation a été réalisée sur des souris. Or les souris ne sont pas comme les humains au niveau métabolique. Elles ne vont pas grossir ou développer des maladies de la même manière que les humains. Les médias font souvent l’erreur de s’appuyer sur des études faites sur des animaux alors qu’il existe des études cliniques bien plus précises et parlantes. De plus l’étude a été effectuée sur une période de trois jours: même pas le temps qu’il faut pour s’adapter à une alimentation cétogène…
D’abord, qu’est-ce que la dysbiose intestinale ? C’est un déséquilibre dans votre microflore intestinale (2 kg de bonnes et moins bonnes bactéries en tout, qui produisent, pour les unes (bactéries saccharolytiques, agissant sur les hydrates de carbone), une fermentation prédominante dans la 1ère partie de votre colon (colon ascendant droit). Cette fermentation faiblit peu à peu, pour laisser la place à une putréfaction prédominante (à bactéries protéolytiques, agissant sur les acides aminés des protéines, dans le colon descendant gauche terminal).
Notre alimentation moderne est trop riche en sucres pour rester en bonne santé. Nous consommons des quantités de glucides dignes de marathoniens alors que nous sommes de plus en plus sédentaires. Le pendant de ce travers est l’explosion du surpoids, de l’obésité, du syndrome métabolique et du diabète, ainsi que de toutes les autres pathologies qui en découlent. Le régime cétogène succède au paléo dans les régimes les plus prisés ces derniers temps, en raison notamment de son efficacité rapide à faire mincir ceux qui le pratiquent. Ce régime fait la part belle aux graisses, et aux protéines en moindre mesure. Le fromage et la charcuterie y ont une place de choix.
Merci pour ce bel article; j’ai pu me plonger dans les articles scientifiques 🙂 Je suis en céto depuis 7 mois et me porte de mieux en mieux à tous les niveaux (j’ai une stéatohépatie et résistance à l’insuline). Je combine la céto avec le jeûne intermittent, sans me brusquer, et j’ai perdu pas mal de poids, j’ai à nouveau de l’énergie, et je ne sens pas que je suis en “régime”.

Combien de repas par jour dois-je manger pour perdre du poids


Vital KETO est la solution de réduction de poids entièrement naturelle basée sur le processus de la cétose. La formule stimule le processus de cétose et amène votre corps à l’état de cétose. C’est la phase où le corps se concentre sur la combustion des cellules adipeuses pour produire de l’énergie pour vous à la place des glucides. De cette façon, votre corps dépend moins des glucides pour produire de l’énergie. Il réduit également l’absorption des glucides de votre alimentation et stimule ainsi le processus de perte de poids de votre corps. La formule stimule également le métabolisme de votre corps, ce qui vous permet de déclencher le processus de genèse thermique. C’est le processus où le corps génère une chaleur excessive pour brûler les cellules graisseuses et les tissus. De cette façon, vous obtenez des résultats de perte de poids plus rapides.

Puis-je utiliser Splenda sur ceto

×